netoops blog
>>> Bienvenue ! Ansuf Yis-wen ! ⴰⵏⵙⵓⴼ ⵢⵉⵙ-ⵡⴻⵏ <<< Tamaziɣt, tella, ad-tili, ass-a, azekka... i-lebda ! <<< Deg webrid n Dda Lmulud, negzem (awi yufan ad tilim s-yidis-nneɣ) macci kan ad-neḥrez tutlayt d wedles n yimaziɣen s umata maca aten-nesnerni.
I kečč a Lwennas. Mara ṭṭlam yesseblaɛ tafat s uslifeẓ n ticurkeḍt d nḥeddeṛ s terẓeg i uleqqem imciṭen n tmagit tagimseggast, syin amyi yettuɣal d tilawt. Imcumen-agi tteḥqaren-aɣ yal taswiɛt. Nugi aneknu. Aleqqem yugi ad yaɣ segmi iɛuraf ṭerḍiqen s urured n tuddert yettwaxnaqen. Ur nesteɛfuy ara alama nedder d yiman-nneɣ d ḥebsen imerawen-nneɣ aneqleb deg iẓẓekwan-nsen. Tabawt tesfqaɛ-aɣ alama teglad s lmut. Tinififtin n ẓẓif-nneɣ ttwamerretent. Maɛtub Lwennas, tcennuḍ s ubeɛzeq ayen ḥulfan atmaten-ik s tsusmi. Immi nella d tiɣtas n yiwen unagraw anda awal tilleli yesɛa anamek : tilleli i wabɛaḍ ad melken wiyaḍ. Kečč d aselɣar i wul yettwarzen. D anza yeddren n lebɣi-nneɣ ad neqqim nbedd. Ccna yekkad seg ẓẓif-inek, taɣuct-ik i icuffen s zzɛaf d wurfan teseḥmay-aɣ iɣsan. ---------- Nettxayal Tawes Amruc d umeṭṭraḍ anumidi mi tzegger igenwan n tmurt-nneɣ. Syin akin ticraḍ n tyemmatin-nneɣ ttuɣalent d tidet tamagdezt. Ulac ayen nniḍen yessnen neɣ izemren aɣ-yenher. Lwennas, tesmektiḍ-aɣ-d s tumert belli ɣas uzlen idamen, aẓar yettwaxlaf. Ulac alugen n ugama yugaren wagi. Aḥaweṣ n tlelli-nneɣ sɣur imesḥaf-agi i-ɣ-iḥekmen yerra aɣref-nneɣ amzun ttaqeḍɛit n lmal yuḍnen anda wid iffazen ɛaṛqen, ussafen neɣ ttwarnan, wid menwala uɣen taggamaḍt n yitran yettcririqen. Rru a yul. Ccnu-yasen a Lwennas belli tugdut d aram amezwaru deg imawen-nneɣ, neṭṭḍitt seg yidmaren n tyemmatin-nneɣ. Ccnu-yasen fud-nneɣ n teɣdemt d weɣram. Ccnu, a Lwennas, ccnu ! Ɛni amedyaz yezmer ad yemet ?

samedi 10 janvier 2015

Assegwas Ameggaz 2965


Suivant la culture ancestrale des Amazighs, le passage à la nouvelle année se veut être une journée qui augure le labeur et la prospérité. Yennayer est le premier jour de l’an du calendrier agraire utilisé depuis l’antiquité par le peuple Amazigh à travers l’Afrique du Nord.
Il correspond au premier jour de janvier du calendrier Julien. Le Yennayer marque la séparation entre deux cycles solaires, passage des journées courtes, «noires» aux journées longues, «ensoleillées». Il est fêté dans la quasi-totalité des régions du Nord de l’Afrique.




Sur le diaporama, la femme Berbère est présente directement ou indirectement, car son rôle est important dans la transmission de divers savoirs. Tamazight (la femme Berbère) véhicule une grande partie du patrimoine culturel Berbère. Le chant, la danse et les contes sont appropriés à cette période de Yennayer.
Il est vrai que l’identité Berbère ne se résume pas à cela. La langue Tamazight a également une grande importance. Mouloud Mammeri, une des figures emblématique de la défense de la culture berbère a su donner à la langue berbère un statut académique.
L’identité berbère se défend et se préserve par le biais de différents acteurs. Ces derniers  peuvent être des associations culturelles, des poètes, chanteurs, peintres, écrivains, potières, vous et moi… qui de part leurs créations, leur travail permettent la diffusion de la culture berbère. Ils sont aussi une vitrine du passé mais également du présent.

      Aucun commentaire :

      Enregistrer un commentaire