netoops blog
>>> Bienvenue ! Ansuf Yis-wen ! ⴰⵏⵙⵓⴼ ⵢⵉⵙ-ⵡⴻⵏ <<< Tamaziɣt, tella, ad-tili, ass-a, azekka... i-lebda ! <<< Deg webrid n Dda Lmulud, negzem (awi yufan ad tilim s-yidis-nneɣ) macci kan ad-neḥrez tutlayt d wedles n yimaziɣen s umata maca aten-nesnerni.
I kečč a Lwennas. Mara ṭṭlam yesseblaɛ tafat s uslifeẓ n ticurkeḍt d nḥeddeṛ s terẓeg i uleqqem imciṭen n tmagit tagimseggast, syin amyi yettuɣal d tilawt. Imcumen-agi tteḥqaren-aɣ yal taswiɛt. Nugi aneknu. Aleqqem yugi ad yaɣ segmi iɛuraf ṭerḍiqen s urured n tuddert yettwaxnaqen. Ur nesteɛfuy ara alama nedder d yiman-nneɣ d ḥebsen imerawen-nneɣ aneqleb deg iẓẓekwan-nsen. Tabawt tesfqaɛ-aɣ alama teglad s lmut. Tinififtin n ẓẓif-nneɣ ttwamerretent. Maɛtub Lwennas, tcennuḍ s ubeɛzeq ayen ḥulfan atmaten-ik s tsusmi. Immi nella d tiɣtas n yiwen unagraw anda awal tilleli yesɛa anamek : tilleli i wabɛaḍ ad melken wiyaḍ. Kečč d aselɣar i wul yettwarzen. D anza yeddren n lebɣi-nneɣ ad neqqim nbedd. Ccna yekkad seg ẓẓif-inek, taɣuct-ik i icuffen s zzɛaf d wurfan teseḥmay-aɣ iɣsan. ---------- Nettxayal Tawes Amruc d umeṭṭraḍ anumidi mi tzegger igenwan n tmurt-nneɣ. Syin akin ticraḍ n tyemmatin-nneɣ ttuɣalent d tidet tamagdezt. Ulac ayen nniḍen yessnen neɣ izemren aɣ-yenher. Lwennas, tesmektiḍ-aɣ-d s tumert belli ɣas uzlen idamen, aẓar yettwaxlaf. Ulac alugen n ugama yugaren wagi. Aḥaweṣ n tlelli-nneɣ sɣur imesḥaf-agi i-ɣ-iḥekmen yerra aɣref-nneɣ amzun ttaqeḍɛit n lmal yuḍnen anda wid iffazen ɛaṛqen, ussafen neɣ ttwarnan, wid menwala uɣen taggamaḍt n yitran yettcririqen. Rru a yul. Ccnu-yasen a Lwennas belli tugdut d aram amezwaru deg imawen-nneɣ, neṭṭḍitt seg yidmaren n tyemmatin-nneɣ. Ccnu-yasen fud-nneɣ n teɣdemt d weɣram. Ccnu, a Lwennas, ccnu ! Ɛni amedyaz yezmer ad yemet ?

mardi 13 décembre 2016

Histoire ancienne de l'Afrique du Nord en huit (08) volumes - S. GSELL




L'Histoire ancienne de l'Afrique du Nord est l'œuvre majeure, quoiqu’inachevée, de l'historien français Stéphane Gsell (1864-1932). Prévue initialement pour se terminer au moment des invasions vandales, l'œuvre commence à la Préhistoire et s'achève au tome VIII en l'an 40 apr. J.-C.
Stéphane Gsell est le premier à avoir traité des relations de Carthage et des royaumes numide et de Maurétanie. En outre, il n'a pas eu tendance à transposer histoire antique et histoire contemporaine, ce qui était très courant à son époque marquée par le colonialisme.
Même si certains de ses développements sont caducs du fait des découvertes archéologiques ou épigraphiques, comme en témoigne son interprétation de la muraille numide de Dougga désormais considérée comme tardive, l'étendue de son érudition en fait une base encore nécessaire pour tout travail portant sur l'Afrique antique.

  • Livre I : Les conditions du développement historique
  • Livre II : Les temps primitifs
  • Livre III : La colonisation phénicienne et l'Empire de Carthage

  • L'État carthaginois

  • Histoire militaire de Carthage

  • La civilisation carthaginoise
  • Livre I : Histoire économique de Carthage
  • Livre II : Mœurs et croyances

  • Les royaumes indigènes. Organisation sociale, politique et économique
  • Livre I : Organisation sociale et politique
  • Livre II : Exploitation du sol et modes d’habitation

  • Les royaumes indigènes. Vie matérielle, intellectuelle et morale
  • Livre I : Vie matérielle
  • Livre II : Vie intellectuelle et morale

  • La République romaine et les rois indigènes
  • Livre I : La province d’Afrique sous la république romaine
  • Livre II : Rome et les rois africains

  • Jules César et l'Afrique. Fin des royaumes indigènes
  • Livre I : Jules César et l’Afrique
  • Livre II : L’Afrique à la veille de l’empire

Source : algerie-ancienne.com

1 commentaire :