netoops blog
>>> Bienvenue ! Ansuf Yis-wen ! ⴰⵏⵙⵓⴼ ⵢⵉⵙ-ⵡⴻⵏ <<< Tamaziɣt, tella, ad tili, ass-a, azekka... i lebda ! <<< Deg webrid n Dda Lmulud, negzem (awi yufan ad tilim s yidis-nneɣ) macci kan ad neḥrez tutlayt d wedles n yimaziɣen s umata maca ad aten-nesnerni.
I kečč a Lwennas. Ma ara ṭṭlam yesseblaɛ tafat s uslifeẓ n ticurkeḍt d nḥeddeṛ s terẓeg i uleqqem imciṭen n tmagit tagimseggast, syin amyi yettuɣal d tilawt. Imcumen-agi tteḥqaren-aɣ yal taswiɛt. Nugi ad neknu. Aleqqem yugi ad yaɣ segmi iɛuraf ṭerḍiqen s urured n tuddert yettwaxnaqen. Ur nesteɛfuy ara alama nedder d yiman-nneɣ d ḥebsen imerawen-nneɣ aneqleb deg iẓẓekwan-nsen. Tabawt tesfqaɛ-aɣ alama teglad s lmut. Tinififtin n ẓẓif-nneɣ ttwamerretent. Maɛtub Lwennas, tcennuḍ s ubeɛzeq ayen ḥulfan atmaten-ik s tsusmi. Immi nella d tiɣtas n yiwen unagraw anda awal tilleli yesɛa anamek : tilleli i kra n yemdanen ad melken wiyaḍ. Kečč d aselɣar i wul yettwarzen. D anza yeddren n lebɣi-nneɣ ad neqqim nbedd. Ccna yekka-d seg ẓẓif-inek, taɣuct-ik i icuffen s zzɛaf d wurfan teseḥmay-aɣ iɣsan. ---------- Nettxayal Ṭawes Amruc d umeṭṭraḍ anumidi mi tzegger igenwan n tmurt-nneɣ. Syin akin ticraḍ n tyemmatin-nneɣ ttuɣalent d tidet tamagdezt. Ulac ayen nniḍen yessnen neɣ izemren aɣ-yenher. Lwennas, tesmektiḍ-aɣ-d s tumert belli ɣas uzlen idamen, aẓar yettwaxlaf. Ulac alugen n ugama yugaren wagi. Aḥaweṣ n tlelli-nneɣ sɣur imesḥaf-agi i ɣ-iḥekmen yerra aɣref-nneɣ amzun ttaqeḍɛit n lmal yuḍnen anda wid iffazen ɛaṛqen, ussafen neɣ ttwarnan, wid menwala uɣen taggamaḍt n yitran yettcririqen. Rru a yul. Ccnu-yasen a Lwennas belli tugdut d aram amezwaru deg yimawen-nneɣ, neṭṭeḍ-itt seg yidmaren n tyemmatin-nneɣ. Ccnu-yasen fud-nneɣ n teɣdemt d weɣram. Ccnu, a Lwennas, ccnu ! Ɛni amedyaz yezmer ad yemet ?

lundi 6 avril 2015

Inzan n teqbaylit - Proverbes kabyles

Les proverbes (Inzan) sont souvent très anciens, à l'origine populaire et par conséquent de transmission orale. Ils servent d’argument d’autorité et remplacent un long discours. La contribution de Lounes Benrejdal par la collecte et la transcription de ce savoir diffus, plus rural que citadin et surtout porté par les anciennes générations, est inestimable dans le cadre de la conservation de notre patrimoine linguistique.

2 commentaires :

  1. Est ce que ces livres sont libre de droit d'auteurs, autrement vous porter atteinte aux l'auteurs et donc au livre amazigh en les rendant téléchargeable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire prouve que vous n'avez rien compris à la démarche et
      que vous vivez dans un autre monde. Vous parlez de droits d'auteurs à
      un peuple qui lutte pour recouvrer sa dignité, pour que son identité
      soit reconnue et pour s'approprier sa langue !?
      Vous vous faîtes le défenseur du livre Amazigh ! Est-ce que vous avez
      un jour acheté un de ces livres ? Si oui, on n'aimerai bien savoir
      dans quelle librairie ! Parce que moi, je n'en ai jamais vu et c'est
      pas faute d'avoir cherché.

      Sachez par ailleurs que ces documents sont tous sur le web,
      donnez-vous la peine de chercher ! On essaye seulement de les
      rassembler au même endroit et si vous ne comprenez pas le pourquoi, on
      ne peut rien pour vous. Ce livre (Inzan ...) en particulier a été mis
      en ligne dès sa parution en 2009. Le fichier PDF ne provient pas d'un
      scan, il a dû être mis en ligne par l'auteur, l'éditeur ou un de leurs
      proches. De plus cette série à été édité par le HCA avec l'argent des
      algériens. L'auteur lui mérite tout notre respect et notre
      reconnaissance.

      Supprimer